Les oubliés de la collectivité, et le SEVE on en parlé ?

mardi 12 février 2019

Il y a cinq ans les agents du SEVE se sont mobilisés pour que leur travail soit enfin reconnu en négociant un Régime Indemnitaire Emploi (RIE) qui devait être revalorisé tous les ans (article 88 de la loi n°84-53 ).

Depuis sa mise en place, aucune revalorisation n’a vu le jour . Les agents des espaces verts en ont plus que marre d’être régulièrement les dindons de la farce.

Des surfaces à entretenir sans cesse en augmentation sans aucun moyen humain supplémentaire malgré l’abandon de l’utilisation des pesticides il y a dix ans.

Encore des économies sur le dos des salariés. L’écho et le retentissement des espaces verts nantais n’est plus à prouver, malgré le manque de moyens dont les premiers acteurs sont victimes.

Il serait temps de faire le nécessaire afin que les parcs et jardins soient toujours entretenus avec passion et dévouement. Des beaux projet pour la vitrine, mais des salariés aux abois et lessivés.

À l’heure actuelle, ils sont encore obligés de nettoyer leurs tee-shirts transpirants, malgré l’engagement de la collectivité de prendre en charge le nettoyage des tenues de travail (Article R4412-19 Décret n°2008-244 ).


titre documents joints

Tract SEVE

12 février 2019
info document : PDF
1.4 Mo







Accueil |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.