2015 : les 120 ans de la CGT !

samedi 14 mars 2015

En 120 ans, la CGT a fait la preuve de son efficacité : rejoignez nous !

https://www.youtube.com/watch?v=yjMmGL_jFgE&feature=youtu.be

- 1884 : Loi autorisant la création des syndicats.

- 1892 : Interdiction du travail de nuit des femmes.

- 1906 : Repos obligatoire de 24 heures hebdomadaires.

- 1910 : Loi sur les retraites ouvrières et paysannes. L’âge de la retraite est fixé à 65 ans.L’espérance de vie est alors de moins de 49 ans.

- 1919 : Limitation de la journée de travail à 8 heures (et la semaine à 48 heures). Loi sur les conventions collectives (sans réel effet avant 1936).

- 1930 : Mise en place des assurances sociales.

- 1936 : Accords MATIGNON : Augmentation générale importante des salaires - Mise en place des « délégués ouvriers » dans les entreprises de plus de 10 ouvriers - Loi sur les 40 heures hebdomadaires - Loi sur les congés payés (deux semaines) - Loi sur les conventions collectives.

- 1940-1944 : Les syndicats sont dissous par le gouvernement de Vichy. De nombreux dirigeants et militants de la CGT sont arrêtés, déportés ou condamnés à mort . La CGT clandestine résiste et participe à l’élaboration du programme du Conseil National de la Résistance.

- 1945 - 1947 : Au nombre des acquis durables de la Libération figurent les nationalisations de grandes entreprises et la participation des salariés à leur gestion - les comités d’entreprises - mise en place de la Sécurité Sociale - statut de la fonction publique - grille des salaires - inscription du droit de grève dans le préambule de la Constitution.

- 1946 : Mise en place des Comités d’Entreprise. Création de la Sécurité Sociale par Ambroise CROIZAT et de la médecine du travail. Inscription du droit de grève dans le préambule de la constitution.

- 1950 : Création du SMIG (Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti).

- 1956 : Adoption de la troisième semaine de congés payés - fond de solidarité pour les « vieux travailleurs » - réduction partielle des abattements de zone sur les salaires.

- 1958 : Création des ASSEDIC.

- 1968 : Accord de GRENELLE : Extension de la quatrième semaine de congés payés (adoptée le 2 mai, avant les mouvements de grève) - loi reconnaissant la section syndicale d’entreprise -augmentation du SMIG de 35% - augmentation des salaires de 15 à 20% parfois plus -échelle mobile des salaires dans de nombreuses branches - retour progressif aux 40 heures hebdomadaires abandonnées après la guerre - extension de la 4ème semaine de congés payés.

- 1971 : Loi sur le paiement mensuel des salaires - accords syndicats-patronat puis loi sur la formation professionnelle continue.

- 1974 : Décret sur les CHS (Comité d’Hygiène et de Sécurité) - accord interprofessionnel, instituant l’indemnisation du chômage à 90% en cas de licenciement économique.

- 1975 : Loi sur le contrôle des licenciements économiques.

- 1979 : Loi délimitant les contrats à durée déterminée.

- 1981 : Loi sur le travail à temps partiel. 5ème semaine de congés payés.

- 1982 : Réduction de la durée légale du travail à 39 heures - institution de la cinquième semaine de congés payés - abaissement de l’âge de la retraite à 60 ans - extension des droits syndicaux, création du droit d’expression des salariés - création des CHSCT (Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail).

- février 2000 : Passage aux 35 heures dans les entreprises de plus de vingt salariés.

- 1 janvier 2002 : Passage aux 35 heures dans les entreprises de moins de vingt salariés.

- 2003 : Accord sur la formation professionnelle (ANI). Grèves et manifestations contre le projet de loi FILLON de casse des retraites.

- 2004 : Première victoire pour les recalculés.

- 1-mars-2004 : Accord sur l’égalité hommes – femmes.

- 2006 : La CGT participe au grand mouvement social contre le Contrat Première Embauche conduisant à son retrait.

- 2010 : Luttes contre la réforme des retraites. La CGT se prononce pour la retraite à 60 ans à taux plein








Accueil |  Site réalisé par la Cgt et propulsé par SPIP.